Quand il augmente la conception d’un monde encerclant la terre

Kuhn a également popularisé l’idée d’incommensurabilité qui défie l’idée que la recherche scientifique est en voie de devenir une voie de progrès vers la vérité ultime. Selon Kuhn, le rejet de tout paradigme précédent en faveur de tout règlement différent sur l’opportunité d’une évaluation. Kuhn affirme que le point de vue de ces scientifiques sur la planète est radicalement modifié par la reconnaissance de tout nouveau paradigme, selon lequel l’ancien et le nouveau sont incomparables du point de vue qualitatif et quantitatif. Kuhn soutient que les scientifiques travaillant à différentes périodes de l’histoire avec d’autres paradigmes résident dans des mondes mentalement différents. Kuhn dit: « Après Copernic, les astronomes ont existé dans les différents mondes ». Son concept est que le champ de Ptolémée n’est pas vraiment la même communauté que Copernicus, car quand Ptolémée observe la lumière du soleil, il observe un objet qui fait le tour de la planète, alors que Copernicus remarque l’étoile principale de la méthode de l’énergie solaire. Ce subjectivisme dans la recherche rend douteux le concept de vérité réelle complète et, comme l’a souligné Kuhn, nous pouvons le faire sans. Puisqu’il est hors de question d’examiner le caractère d’un fait sans avoir besoin de fonctionner avec quelques paradigmes ou un autre, nous devrions considérer la technologie comme une évolution des astuces répondant au monde. Si nous pensons au développement des idées de la même manière que l’évolution des micro-organismes, sur la base de Kuhn, il n’ya pas plus d’explication permettant de penser que les idées changent en une vérité ultime plutôt qu’il pourrait en être de même. évoluent dans la direction d’un plus grand être. Diplômé de l’Université de Harvard en 1947, Kuhn s’intéresse pour la première fois à une brève histoire de la technologie et lui demande pourquoi les concepts d’Aristote sur le sujet et le mouvement sont si différents de ceux de Newton. C’est la genèse de son point de repère à opérer. Le guide de Kuhn indique que les chercheurs travaillent au sein de la plate-forme intellectuelle à l’époque. De plus, leurs suggestions ne doivent pas être qualifiées d’erreur si elles sont fondées sur des perceptions prédominantes. Il en conclut que la technologie ne va pas s’améliorer grâce à la simple accumulation de détails, mais à l’évolution des scénarios et des opportunités cérébraux. Le livre de Kuhn est devenu extrêmement puissant, inspirant les philosophes, dont Feyerabend, à évoquer les bases essentielles de la science et utilisés par ceux-ci, comme les créationnistes, qui souhaitent attaquer l’établissement technologique.

© 2020 Alexandre 101 . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.