Le futur de l’aviation passe par un seul pilote dans l’avion

Parmi les débats sur l’utilisation des véhicules aériens sans pilote, dont beaucoup sont autonomes, les faits se chevauchent avec les tendances. Pendant le transfert d’air frais du voyageur, maintenant vous demandez, continuez jusqu’à un de plus. La question souvent posée par les utilisateurs de l’aviation d’affaires lorsqu’ils organisent leurs opérations avec leur avion ou leur flotte d’avions ne doit généralement pas exister, même si le nombre d’équipes est important. En pratique, les utilisateurs d’avions ou d’hélicoptères souhaitent savoir: est-ce que je voyagerai ou non avec un seul aviateur à bord? Dans les avions de petite taille, ce problème est pratiquement un principe sur le trajet, car les sièges accessibles sont très limités et l’incorporation d’un pilote pourrait ne pas être viable. Outre le souci de l’accessibilité des sièges, la formation est assez largement acceptée sur le marché, même si certains passagers ont besoin, à des conditions exclusives, de l’existence même d’un autre aviateur, même si cela n’est pas légalement nécessaire. Il n’est en aucun cas pénible de répéter ce mantra de Richard Collins: «Tout ce qui est autorisé n’est pas forcément sans danger». Le seul fait de ne rencontrer qu’un aviateur dans la cabine ne sera pas en soi un risque. Si bien que Boeing est en train de développer une tâche pour obtenir, à l’avenir, des avions commerciaux pilotés par un seul nouveau membre de l’équipe. De toute évidence, cette question fera toujours l’objet de discussions et ne concernera pas uniquement les régulateurs du secteur, mais également l’impression des voyageurs concernant l’offre. Le vol de ligne aérienne individuelle-aviateur prospère comporte de nombreux composants, mais l’un des plus essentiels est l’organisation, le groupe et le contrôle des ressources utiles de la cabine (CRM) par votre équipe initiale, qui doivent rester à l’écart des perturbations et prendre soin de conscience situationnelle. La majorité des vols aériens VFR, généralement créés dans des aéronefs de petite taille, se déroulent moins souvent que des pilotes solitaires pour plusieurs raisons, allant du nombre de sièges à la simplicité de votre procédure au prix à payer pour avoir un aviateur supplémentaire. Ce type de vol comporte une caractéristique nettement moins complexe qu’un vol aux instruments. Néanmoins, il doit être considéré comme un voyage dans des espaces aériens avec une densité de trafic ciblée VFR plus élevée (comme à São Paulo et à Ny), ainsi que «l’aviation ennemie» de formations de vautours volant constamment de la même manière. Pour votre sécurité d’exploitation, il est nécessaire que votre pilote choisi vole avec un œil vigilant sur le panneau solaire et contre le pare-brise. Source: simulateur de vol

© 2019 Alexandre 101 . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.