Les nouveaux reporters

Boulevard Saint-Michel (Paris, 5e) – Ce 6 avril, Gaspard Glanz a eu chaud. Alors qu’il suit une manif sauvage partie de République, le journaliste et fondateur du site d’infos Taranis News manque de se prendre une beigne. Depuis le début du mouvement contre le projet de loi Travail, Gaspard Glanz est sur tous les fronts. Le journaliste de 29 ans est presque tous les jours en manif’. Casque de snow sur la tête, masque d’hôpital, talkie toujours à portée de main, il braque sa cam’ là où ça chauffe. Quitte à s’attirer les faveurs de la police. Son média Taranis News, un site d’infos vidéos et photos, cartonne. Il faut dire que Gaspard et sa team chopent des images que personne n’a. Dans son enquête, Mediapart révèle également qu’Alexandre Benalla est personnellement impliqué dans un contrat de sécurité avec un oligarque russe proche de Vladimir Poutine, par ailleurs soupçonné de liens avec la mafia. Et qu’il a donc menti à ce sujet, le 21 janvier dernier, devant la commission d’enquête du Sénat, qui l’a interrogé. Après les révélations de l’affaire du 1er-Mai, Alexandre Benalla s’inquiète d’ailleurs des répercussions qu’elle pourrait avoir sur la société de sécurité Mars, qui appartient à Vincent Crase. Finalement, les deux hommes mettent sur pied mi-octobre une autre société, France Close Protection, dirigée par un proche de Benalla et logée dans le même centre de domiciliation que Mars. En novembre, Alexandre Benalla y est inscrit en tant que salarié, rapporte Mediapart. Et touche déjà un premier salaire de 12.474 euros, alors qu’il percevait des indemnités de retour à l’emploi depuis son départ de l’Elysée. Les deux hommes s’entendent immédiatement, et après les municipales de 2001, il devient maire adjoint du Havre, chargé des affaires juridiques. Par l’entregent de ce fidèle chiraquien, il rencontre Alain Juppé, qui lui propose de participer à la création, en 2002, de l’UMP, alors Union pour une majorité présidentielle, un grand parti de droite et du centre pour soutenir Jacques Chirac. Sous la présidence du maire de Bordeaux, il devient Directeur général des services de l’UMP, poste opérationnel stratégique qu’il quitte en même temps que son nouveau mentor. En 2012, il poursuit son ascension politique en entrant à l’Assemblée nationale, élu député dans la septième circonscription de Seine-Maritime. Deux ans après, ce père de trois enfants, très discret sur sa vie privée, est réélu maire du Havre lors des municipales de 2012, dès le premier tour, avec 52,04% des voix. Mais Edouard Philippe reste largement méconnu. Ce n’est qu’à l’occasion de la primaire de la droite qu’il rencontre un peu de notoriété. Il est en effet le porte-parole du favori Alain Juppé. En gros ils doivent justifier mon contrôle judiciaire. Aujourd’hui je dois pointer une fois par semaine au commissariat de Strasbourg jusqu’à mon procès pour le talkie-walkie de mars et je n’ai pas le droit de me rendre dans le Nord-Pas-de-Calais. Ce qui veut dire par exemple que là, la situation à Calais avec les migrants est loin d’être réglée, je n’ai pas le droit d’y mettre les pieds. Si je mets un pied dans le Nord-Pas-De-Calais, c’est six mois de prison et 75 000 euros d’amende. Comment ça se passe quand tu veux vendre des images à une chaîne de télévision ? Est-ce que tu arrives à en vivre ? Est-ce que tu as du matériel de protection ?

© 2019 Alexandre 101 . Powered by WordPress. Theme by Viva Themes.